Pourquoi

Les personnes qui décident de séjourner sur le lac, désirent un milieu tranquille, calme, loin du chaos de la ville et du "stress de la vie quotidienne" tant détesté. Un repos fait d'air pur, de saines distractions, une occasion pour se reconcilier avec la nature.
Les espèces végétales qui vivent à l'abri du lac sont typiques des climats doux: palmiers, mimomas, oliviers; en montant vers des altitudes relativement basses, on rencontre des bois de châtaigners - source de subsistance pour les populations locales du passé -, le frêne, l'érable, l'acacia. Au - dessus de 500 600 métres sur les versants les plus frais on trouve des bois de hêtres, tandis que sur les pentes exposées au soleil poussent des chênes et des bouleaux.

l'isle
L'île de San Giulio


Ici nous allons présenter un résumé de l'histoire de ce lac piémontaise..

Pour les  touristes, tous les détails ici
.

Histoire:

À l'origine, les populations qui s'installèrent sur la Riviera d'Orta furent probablement les Ligures, peu à peu soumises à l'influence celtique; la domination gauloise prit ensuite le dessus suivie par celle des Romains qui ne tardèrent pas à occuper le territoire. Leur présence ne fut cependant pas très importante; en ce temps-là, la région du Cusioétait peu habitée, et il s'agissait sans doute de quelques stations militaires. Les invasions barbares n'ont, semble-t-il, laissé que très peu de souvenirs, par contre, les notions concernant l'île de St. Jules sont beaucoup plus nourries. C'est  par un distique de l'évêque-poète de Pavie, Ennodio, que l'on possède les plus anciennes sources littéraires, distique dans lequel il vantait le château inexpugnable construit sur l'île par l' évêque de Novara Onorato, décédé vers la fin du Ve siècle. Paolo Diacono raconte dans son "Histoire des Lombards" les aventures de Mimulf, duc de l'île de St. Jules, qui trahit son roi Agilulf en se "vendant" aux Francs de Childéric, leur permettant ainsi de franchir le Simplon; le duc félon fut alors condamné par Agilulf à avoir la tête tranchée .....

Guillaume de Volpiano et l'île de San Giulio:

Guillaume de Volpiano ou Guillaume de Cluny est un religieux et réformateur liturgique piémontais. En tant que réformateur, son action concerne de très nombreux monastères, notamment en Normandie comme à Fécamp, à Jumièges, à Bernay ou encore, Troarn. Puis, par contrecoup, cela concerne par la suite les monastères de l'Angleterre anglo-saxo-danoise, comme à l'abbaye Hailes à Winchcombe et à Gloucester. Il fit de ces monastères des asiles de sainteté et de savoir.
Guillaume naît en juin ou juillet 962 sur l'île de San Giulio

Plus d'Info sur le lac d'Orta ici



Pour les touristes: